Gabriel G. Bès, linguiste empiriste

François Trouilleux

université Clermont Auvergne, université Blaise Pascal, EA 999, laboratoire de Recherche sur le Langage

Cet article présente l’œuvre de Gabriel G. Bès, qui s’étend des années 60 aux années 2000, du structuralisme aux industries de la langue. L’œuvre de Bès est traversée par la question épistémologique et la volonté de pratiquer la linguistique comme une science empirique. On y retrouve comme problématiques centrales l’explicitation des observations sur le réel, la formalisation des hypothèses, et la pratique rigoureuse du test d’adéquation des hypothèses par rapport aux observations.