Une description morphologique structurée en arbre du verbe akkadien qui utilise des structures de traits et des transducteurs multirubans

François Barthélemy

Conservatoire National des Arts-et-Métiers (CNAM-CEDRIC)
292, rue Saint-Martin, 75003 Paris
francois.barthelemy@cnam.fr

Institut National de Recherche en Informatique (INRIA, projet Alpage)
domaine de Voluceau, 78153 Le Chesnay cedex

Cet article est consacré à une grammaire du verbe akkadien utilisant des techniques de machines finies à états. Elle repose sur des techniques innovantes permettant de relier différentes représentations d’une forme (quatre dans cette grammaire) au moyen d’une structure arborescente et de compiler statiquement des structures de traits dans des transducteurs finis.