Édition comparative intermédiale de séries traductives : exploiter les homologies pour créer des visualisations modulables

Karolina Suchecka*, Nathalie Gasiglia** and Karl Zieger***
*ALITHILA (EA 1061), Université de Lille
**STL (UMR 8163), Université de Lille
***ALITHILA (EA 1061), Université de Lille
Résumé
En examinant une série traductive du dixième livre des Métamorphoses d’Ovide
(mythe d’Orphée et Eurydice), cet article interroge l’apport des logiciels PHOEBUS et MEDITE
pour le traitement de textes proches du point de vue du contenu, mais éloignés au niveau
de la structure, du lexique et de l’état de la langue. Notre objectif est de prouver que, après
quelques enrichissements du corpus et en faisant coopérer ces deux outils, on peut concevoir
une visualisation modulable et lisible par tous. Ceci présuppose que PHOEBUS et MEDITE
traitent des corpus XML en prenant en compte des éléments ou leurs attributs. En suggérant
des pistes d’évolution pour ces logiciels, nous essayons d’engager un dialogue étroit entre les
informaticiens qui développent les outils et les chercheurs littéraires qui les exploitent.
Résumé (en anglais)
The analysis of Ovid’s Metamorphoses tenth book (myth of Orpheus and Eurydice)
leads us to examine the treatment of texts that are closely related in terms of content, but not
on the level of structure, vocabulary and state of language. Our objective is to prove that, after
some enrichements to the corpus and by adjusting the tools to cooperate, it is possible to create
a modular and readable visualization adapted to all readers. It assumes that these tools treat
the XML structured corpus by allowing researches to focus on elements or their attributes. By
suggesting evolutionary paths for both softwares, we try to engage a close dialogue between
computer scientists who develop the tools and literary researchers who exploit them.